Coups de coeur du mois de février

Astuce : Cliquez sur les photos pour les agrandir


LUCKY

Lucky


L’hyperattachement dont Lucky faisait preuve envers son ancien propriétaire a engendré des comportements gênants qui l’ont conduit jusqu’à nous. A son arrivée il n’a pas compris ce qui lui arrivait et sa grande timidité doublée de son manque de confiance en lui l’ont poussé à être peu sympathique avec les bipèdes du refuge.

A force de patience et de douceur, Lucky a beaucoup évolué et se révèle être un chien très attachant et obéissant. Un suivi vétérinaire régulier était effectué par son ancien foyer et de bonnes bases d’éducation lui ont été inculquées. Lucky est un toutou bien élevé, extrêmement propre, habitué à la voiture et qui s’assied pour avoir sa gamelle. Il ne tire pas énormément en laisse (gare aux croisements de certains chiens cependant, même s’il est habitué au port de la muselière), a un rappel correct si l’environnement n’est pas trop distrayant et donne même la patte !
Lucky est un chien très massif mais reste un grand bébé qui adore jouer à la balle et qui oublie même de lever la patte pour uriner. Sa sensibilité est à l’image de son gabarit, ce qui n’est pas peu dire !

Sa puissance physique n’est pas négligeable et nous cherchons pour lui des adoptants connaisseurs de la race, de ses faiblesses et conscients du budget qu’engendre son gabarit, que ce soit en termes d’entretien ou d’éventuels frais vétérinaires.

Son foyer devra être calme, ses adoptants devront être disponibles, l’accompagner afin de l’aider à surpasser ses peurs et travailler son problème d’hyperattachement qui se transpose aux personnes qui s’occupent régulièrement de lui. Des enfants respectueux pourraient éventuellement faire partie de sa vie. Les ententes de Lucky avec les femelles sont à tester au cas par cas, nous ne le placerons pas avec un autre mâle et il ne connaît pas les chats.


JAMAYA

Jamaya


Jamaya a été abandonnée suite à un incident avec un membre de la famille. Un peu perdue à son arrivée, elle a désormais « ses têtes » au refuge : elle est grincheuse avec certains et charmante avec d’autres en qui elle a confiance. Jamaya est propre, joueuse par moments, adore la voiture, et supporte quelques heures de solitude.

Même si elle peut se montrer craintive au départ, elle est à l’écoute de ses bipèdes et très obéissante. Affectueuse mais indépendante, Jamaya n’est pas dénuée du tempérament caractéristique de la race et nécessitera une famille avertie, prête à s’investir et sans enfants. Jamaya ne connaît pas les chats mais une cohabitation avec des compagnons canins ne devrait poser aucun problème. La physique du bouledogue anglais fait craquer bon nombre de personnes mais la race présente néanmoins certains inconvénients en dehors de leur caractère « mi ange, mi démon », notamment une grande fragilité au froid, à la chaleur et potentiellement respiratoire et cutanée.

Avis aux connaisseurs de la race, qui auront conscience de l’aventure dans laquelle ils se lancent et qui sauront choyer Jamaya sans l’étouffer.